lundi 13 juin 2016

Les Quatre Voyages de Juan Buscamares 1. Les eaux mortes. Félix Vega


1. Les eaux mortes.
 (sept. 1997) 
Editeur : CASTERMAN
Il n'y a plus d'eau sur la Terre qui est devenue un immense désert, où chacun se bat pour sa survie. Dans ce désert, bateaux et sous-marins gisent sur le sable, abandonnés. Juan Buscamares fait comme les autres, il cherche de l'eau. Lors de ses périples, il rencontre une jeune prostituée, Aleluya, dont il tombe amoureux. Elle vend son corps contre un peu d'eau. Comme Moïse qui traversa le désert avec ses disciples, Juan va se retrouver à la tête d'une troupe qu'il emmènera jusqu'à la mer promise. Hélas, la soif rend les hommes fous. Déçus de ne pas voir la mer, ils se retournent contre Juan, qu'ils laissent pour mort au milieu de nulle part. A ce moment-là, il se met à pleuvoir.

Juan Buscamares, le Cherche-mers, le supposé Sauveur, a été récupéré par un groupe de survivants bien informés et bien organisés ; après la grande sécheresse, l'arrivée diluvienne de l'eau menace les rares humains qui ont réussi à surmonter la première époque de désolation. Cachés dans un abri à près de 50 mètres sous terre, ces allumés sympathiques ont reconnu Juan et lui proposent de s'enfuir avec eux par la voie des airs. Car la seule issue serait de prendre place dans l'énorme dirigeable conçu et réalisé par les techniciens du petit groupe. Cependant Juan ne quittera pas le sol sans Alleluiah. Il part donc à la recherche de celle qu'il aime... Cette dernière est tombée entre les mains de bandits sans foi ni loi et aurait subi tous les malheurs possibles sans l'intervention et la protection de Mara, la leadeuse du gang. Après avoir affronté mille dangers et bravé la mort, Juan et les deux femmes embarqueront in extremis à bord du dirigeable, mais vers quelle destinée ?

Une superbe serie qui mêle très habilement des univers dans le style de Mad Max, Jeremiah et Waterworld sous la forme d'un conte spirituel à l'intrigue très progressive et extrêmement bien menée.
Le dessin, très bon, gagne en maturité tout au long de la série et frôle la perfection dans le dernier tome. La mise en scène est impeccable.
Dommage que l'histoire se lise si vite.

Cette BD comprend 4 tomes:
01. Les eaux mortes (sept. 1997) Editeur : CASTERMAN
02. L'air (avril 2001) Editeur : NORMA
03. La terre (Mai 2002) Editeur : NORMA
04. Le feu (Juillet 2003) Editeur : NORMA

Dessin et scénario: Félix Véga  http://felix-vega.blogspot.com.es





http://www113.zippyshare.com/v/7lJ90xei/file.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...